...

Connaissance et protection de la biodiversité

Biodiversité

Une implication active des agriculteurs

|

Une agriculture de Montagne sous signes de qualité

A la découverte d'une ferme de l'impluvium

Reliquat de zone humide

Reliquat de zone humide

Reliquat de zone humide

Reliquat de zone humide

Reliquat de zone humide

Reliquat de zone humide

La faible taille des zones humides les rend particulièrement vulnérables aux modifications du milieu : eutrophisation, assèchement et embroussaillement peuvent rapidement avoir des conséquences destructrices. Face au constat des menaces pesant sur ces écosystèmes et de la régression de certains d'entre eux, les communes intègrent progressivement les nombreuses parcelles concernées dans leurs documents d'aménagement.

En 1984, 12 marais et tourbières sont classés en Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope sous l'impulsion des communes de Saint-Paul-en-Chablais et Larringes. 8 ans plus tard, l'APIEME est créée et intègre la conservation des zones humides au cœur de ses actions pour la protection des ressources hydrominérales.

L'APIEME délègue au SIVOM du Pays de Gavot la gestion des zones humides de l'impluvium et la recherche des soutiens politiques et financiers nécessaires à une protection à long terme. Depuis 2003, 38 zones humides (soit 145 ha) sont inscrites au réseau Natura 2000 sous la dénomination "Zone Spéciale de Conservation : Plateau de Gavot".
La signature du Contrat Natura 2000 pérennise les actions d'entretien et de gestion des milieux humides, programmées sur plusieurs années par les Documents d'Objectifs (DOCOB) Natura 2000.

D'autre part, une procédure de maîtrise foncière se poursuit depuis 1999, via l'acquisition des terrains par les communes ou conventionnement avec les propriétaires privés. La maîtrise foncière est un atout puisqu'elle garantit que les dispositions réglementaires et les travaux d'entretien adéquats seront appliqués. Elle est aujourd'hui assurée sur plus de 90% des sites où un entretien est souhaitable.

Les nombreuses connaissances acquises au fil du temps sur ces milieux enrichissent l'élaboration et la mise à jour des documents d'urbanisme : Plan Local d'Urbanisme ou Carte Communale.
Ainsi, les parcelles cadastrales concernées (zone humide et milieux tampons) font l'objet d'une rubrique et d'un zonage spécifique (zones Nh) interdisant toute constructibilité ou aménagement du sol non adapté (affouillements, remblaiements, drainage...).
Les zones humides du pays de Gavot sont aujourd'hui considérées comme remarquables, de par leur superficie, leur diversité biologique et leur bon état de conservation. La qualité exceptionnelle de ces milieux s'explique par leur intégration depuis plus de 20 ans dans l'aménagement territorial.

Votre navigateur est obsolète.

Veuillez le mettre à jour gratuitement, afin d'améliorer ses performances
et ainsi avoir un meilleur confort de navigation.